Venez courir avec nous
 

4 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Devenez membre privilégié en cliquant ici
Recherche


 

mercredi 18 juillet 2018
 Lettre d'information



Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.



Accueil Connexion Mel : /  Déconnexion Soumettre un article  Aide

Posté le Dimanche 11 octobre 2009 @ 22:36:31 par amscap Contribution de : wk
CR courses AMSCAPECOTRAIL de Paris 14 mars 2009

Hé, l’ami… tu veux qu j’te chante le trail le long, le long des sentes pas très raides….

Bon les affaires reprennent avec du lourd,  ça sert à quoi  la frite si t’as pas les moules….

Ambiance des grands jours pour cette deuxième édition de l’Ecotrail de Paris au départ de la base de loisirs de
 St Quentin. Mille deux cent trailouzes pressés d’en découdre avec les 80 km et les 1500m de dénivelé + de cette course en passe de devenir une classique du genre. Parmi eux 3 amscapiens…


Marion (qui est bien plus belle que Mauricette)  Jicé qui avait sorti l’artillerie lourde …les douilles de chez Justin Bridou dans la cartouchière

moi même étonné de pouvoir me tenir sur la ligne de départ après quinze jours de bronchite et autres perturbations d’ordre gastéropodique.  N’oublions pas de souligner la présence d’une cohorte  venue d’une lointaine province (Sermaise dans l’Essonne) menée par le primipile Bertix et ses deux centurions Erix et Denix…... D’autres encore venus de l’estranger, comme Manu, Kikou fraîchement débarqué de la région toulousaine avec ses dragibus  ou encore comme Dominique  breton demi sel,   venu de Guinguan s’échouer chez Jipé à Paris…

Autre rencontre sympathique, Samia  organisatrice du trail des Moulins connue de pas mal d’entre nous pour avoir fait parti de l’assoce,

Le départ est donné sur le coup de midi et malgré un temps menaçant, la pluie ne se décide pas ….. le ciel rose à des reflets bleus….Le problème de l’allure se pose dés le départ  surtout pour ceux d’entre nous (dont moi-même) peu habitués à de telles distances   . Eric et Denis partis fissa se voient rapidement contraints à revenir à un train plus raisonnable. Moi même un peu inquiet de refaire mon retard après une pause pipi …je remonte le gruppeto.

 Oh con !   C’est manu que je viens de passer…. Le ménestrel à l’air en grande forme …il nous fait quelques simulacres d’étirements sur un banc… hé ! Ricou va t’en cagar a la vinha et porta me la clau… l’animal a le sang chaud et l’accent ne trompe pas…. l’ Occitanie ne connaît pas la crise…

Km 30. ..Versailles  en approche,  je décide à ralentir un peu l’allure car je commence à me découper selon les pointillés
Km 35.. Jouy en Josas….une kikoureuse nous mène le train…trop vite, trop vite marmonne Jicé  elle marche à la benzédrine la pestouille…Moi je suis ok , d’ailleurs la tête commence à  me tourner, ça doit être le vertige de l’amour …d’ailleurs mes circuits sont niqués et j’ai un truc qui fait masse…l’courant peut plus passer et je rétrograde.

Km 43….Viroflay, Clamart,  Meudon….quelle bonne surprise de croiser Pascal au carrefour de l’anémomètre
moi j’ commence à manquer d’air et l’idée de rejoindre mes pénates qui se trouvent une centaine de mètres plus bas, m’effleure…

Km 50 ..enfin le ravito ,  Jicé et Marion viennent de repartir quand j’arrive, la triplette de Sermaise arrive sur mes pas , remplissage du chameau noir (camel black ) , quelques rasades de coca  , quelques clichés pour la postérité avec la complicité de Jipé converti en paparazzi…et c’est reparti.

Dommage Dominique. a du abandonner avec une cheville en kouign aman, la fest noz c’est pas pour ce soir…faudra qu’il reviendre. Les kilomètres défilent et la fatigue commence à s’installer j’ai parfois le sentiment de faire mon footing au milieu des algues et des coraux…j’fais péter un gel pour sado mazo..(coup de fouet)  et rapidement les choses s’améliorent.

Km 63….Dernier ravito …ça commence à prendre tournure. Je croise Erix pour la dernière fois car il finira devant...
Il se pose des montagnes de questions  où subsiste encore son écho…après avoir gobé cul sec deux aspirines,
 il m’avoue avoir des bouts de bois à la place des jambes et repart pour en finir définitivement.
Km 70  La nuit tombe et les sous bois s’assombrissent. Je double quelques coureurs aux allures de zombis. Dernière halte aux Haras de Jardy…la nuit est tombé  et le moral vacille…pas de têtes connues…2/3 prunos  discretos et j’me barre illico. Allez plus que 10 bornes et c’est l’eldorado… je me perd dans mes pensées pour éviter de bloquer…

Km  72…La purée de nouz’autres…la vigilance baisse et j’ai quitté la spéciale…. Gasp ! on me rappelle par derrière….effectivement ..le balisage partait à droite dans le sous bois et j’ai taillé tout droit sur la route éclairée .. Autant pour moi. L’obscurité ne m’empêche pas de reconnaître les allées du parc de St Cloud ..allez.. un ptit fer à ch’val pour la route. Les quais de Seine …La Tour en ligne de mire je cours avec un jeune couple …monsieur est

fatigué et s’arrête tous les cinq cent mètres en gueulant à qui veux bien l’entendre, qu’il a mal au genou pendant que madame l’exhorte à continuer.. ..On s’est bien passé et repassé une dizaine de fois et ça commence à m’agacer gravement la fatigue aidant…. mais Putentrailles !qu’il explose une bonne fois pour toute et qu’on en parle plus non de Dieu !

Enfin …le bout de la rue du quai.. c’est pas trop tôt

Merci  philou, jane, valérie ça fait chaud au cœur de vous voir à l’arrivée.

Encore quelques marches pour atteindre le premier niveau de la tour et c’est fini

Il est 22h 20  quelques gorgées de houblon et  quelques crampes plus tard, il faudra attendre 4h00 du mat pour trouver le sommeil…et je pense que parmi les 998 arrivants,  peu auront bien dormi cette nuit.

Epilogue

Tout le monde ne sortira pas indemne de cette aventure. Erix notamment qui toutes les nuits se réveille à bout de souffle, trempé de  sueur tandis que, désespéré,  il voit au loin s’éloigner  Marion en string.

Manu  le toulousain a perdu la raison…il se reconvertit comme conducteur de rickshaw (avec Dom pour passagère) distribuant des dragibus à 2 à l’heure, sur les bords du canal du midi  dans la foulée rasante du touareg
(intégrale du Riquet 240 km)..

Maintenant  rendez vous aux citadelles…Un jour je courirai moins jusqu’au jour ou je ne courirai plus mais pour l’heure profitons en…


Riquet





Liens Relatifs

"ECOTRAIL de Paris 14 mars 2009 " | Se connecter / Créer un compte | 8 Commentaires
Seuil

Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

casquette baseball (Score obtenu : 0)
par Amscap le Samedi 23 mars 2013 @ 12:08:12
[ Répondre ]


casquette raiders (Score obtenu : 0)
par Amscap le Mercredi 27 mars 2013 @ 18:02:29
[ Répondre ]


e88.fr (Score obtenu : 0)
par Amscap le Samedi 30 mars 2013 @ 21:22:14
[ Répondre ]


Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste : amscap@gmail.com
Ce site a été construit avec NPDS, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.