Venez courir avec nous
 

1 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Devenez membre privilégié en cliquant ici
Recherche


 

lundi 19 février 2018
 Lettre d'information



Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.



Accueil Connexion Mel : /  Déconnexion Soumettre un article  Aide

Posté le Mercredi 28 juin 2006 @ 14:04:50 par Root Contribution de : jp
CR courses AMSCAPSemi Marathon des vignobles d'Alsace - 25/06/2006
Comme promis, voici le CR de mon premier semi (c'est aussi mon premier CR). C'était ma troisième course avec l'AMSCAP après le mini trail de la vallée de Chevreuse et le 10 km de Melun il y a 15 jours.

RDV samedi aux aurores gare de l'Est. Corinne, Jean-Claude, Marc et Bernard sont là. Nous n'avons pas vu nathalie que nous retrouverons sur le quai à Strasbourg. Arrivée à l'hôtel vers 13H (rapport qualité / prix excellent, merci Dominique!). Dommage de ne pas avoir eu le temps d'essayer la piscine. Déjeuner dans le « centre », retrait des dossards, puis matage rugby + foot. Nous retrouvons les campeurs Daniel, Jean-Michel et Bruno le soir à la pizzeria (pâtes al dente excellentes, mousses raffraîchissantes). Au menu demain : marathon pour JC et Marc, semi pour les autres (en relais pour Bruno et moi).


Lever à 6 heures. Je profite du gatosport de Jean-Claude, grâce auquel je devrais pouvoir boucler ce semi à l'eau. 7H30 : Départ vers le parking du Cora où est donné le départ. Petit pipi et échauffement léger, le soleil cogne déjà et l'orage espéré / redouté n'arrivera pas. Le tendon de Marc gazouille, ça va tenir? 8H30 : Le départ est donné. Je laisse JC et Marc à leur départ prudent et j'essaie de trouver un rythme pas trop rapide en remontant tranquillement l'arrière du peloton. Je prends systématiquement les bouteilles et les éponges aux ravitos, l'épongeage fait du bien mais ça séche en moins d'une minute. Après quelques lacets et chemins dans la vigne, la 1ère partie est essentiellement un faux plat descendant sur le macadam le long d'une rivière, à demi ombragé, ce qui me permet d'accélérer avec une foulée encore souple. Je fais quelques kilomètres avec deux « blondes » marathoniennes (visibles sur le site officiel), ce qui permet de recevoir les encouragements du public assez nombreux dans les villages traversés. Nous repassons dans Mosheim vers le km 10. J'accélère un peu, je ne me souviens plus quand ça grimpe. Finalement c'est au km 16, dans un village avec une super ambiance, où j'ai failli prendre une saucisse / bière au lieu du demi de Wattwiller approprié. La route, puis le chemin s'élève dans les vignes. C'est superbe, mais ça chauffe et la foulée s'alourdit un peu. Je double une marathonienne un peu à la peine, je suis loin de me douter qu'elle terminera 1ère féminine. La descente permet enfin de profiter un peu du paysage, mais ça remonte déjà. Le km 21 est en vue au sommet, j'accélère encore un peu, je me dis plus que 100 mètres avant de transmettre le témoin à Bruno, avec déjà une pensée pour lui et tous les marathoniens qui ont encore le plus dur devant eux sous le cagnard... Mais rien, juste la ligne « départ semi », là je gamberge un peu, me disant que j'ai dû manquer la bifurcation pour le relais, que Bruno va être furax et que je vais devoir faire aussi la 2ème moitié... mais ça descend et j'aperçois enfin la banderolle à l'entrée d'un Nième village en « *heim ».


Bourbru est bien là qui trépigne à l'idée de rentrer dans l'arène... Je détache le fer de galérien de ma cheville et le troque contre l'appareil photo de Bruno. Je prodique quelques encouragements, mais Bruno est déjà loin, à fond dans sa course, pour la partie la plus casse pattes sous la canicule. J'ai une pensée pour lui, et je me dis qu'il va franchir la ligne en 3H30...


Le temps de me raffraîchir et voici Le Touareg en 2H pile au semi, qui fait signe que ça va moyen, mais il a l'air d'avancer... J'attends le passage de Marc, mais rien... je me dis alors que son tendon a dû avoir le dernier mot et je regagne la navette vers l'arrivée. J'arrive pile pour voir le vainqueur du Marathon franchir la ligne (en 2H55 quand même), mais trop tard pour photographier Corinne (bravo, 8ème fémine et 1ère V2 du semi!) et Bernard. Jean-Michel qui s'est bien remis de son 10 km épique arrive 5 minuts derrière, mais trop vite pour que j'aie le temps de l'immortaliser. A midi pile arrive Bruno, en pile 3H30 comme prévu, félicitations à mon coéquipier! Mention spéciale à Nathalie qui d'est payée le luxe de doubler 10 concurrents dont Daniel. Il ne reste plus qu'à attendre JC qui en termine enfin courageusement dans la chaleur et la douleur, alors que nous commencions à penser qu'il s'était replié vers la piscine...


Après une bonne douche à l'hôtel, récupération des bouteilles et buffet au village marathon. Le temps d'une bière, et il faut déjà rentrer sur Paris.


Finalement, malgré la chaleur, j'ai trouvé ce semi plus « facile » que le 10 km de Melun, et j'ai pris un réel plaisir à courir. Pas de passage à vide pendant la course, pas mal aux jambes le lendemain, aucun bobo aux pieds, et RAS coté genoux. Merci à tous les AMSCAPien(ne)s pour leurs conseils, cela m'a sans doute évité plus de 80% des erreurs habituelles des débutants.



En conclusion, ce fut un weekend très sympa, agréable aussi bien pendant la course qu'en dehors. L'expérience est à renouveler, sur du plus long sans doute, histoire de faire durer le plaisir...


Jean-Philippe




Liens Relatifs

"Semi Marathon des vignobles d'Alsace - 25/06/2006" | Se connecter / Créer un compte | 1 Commentaire
Seuil

Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

nike schuhe (Score obtenu : 0)
par Amscap le Lundi 14 janvier 2013 @ 18:22:52
[ Répondre ]


Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste : amscap@gmail.com
Ce site a été construit avec NPDS, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.