Venez courir avec nous
 

2 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Devenez membre privilégié en cliquant ici
Recherche


 

mercredi 17 octobre 2018
 Lettre d'information



Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.



Accueil Connexion Mel : /  Déconnexion Soumettre un article  Aide

Posté le Jeudi 11 octobre 2007 @ 19:44:06
par : Dom
Ich bin eine Berlinerin, par Veronika

Marathon de Berlin – 30 septembre 2007

Alors voilà, c’est fait : selon les critères Amscap, je suis marathonienne ! Woaaahh !! Bon, je sais, pour ceux qui entrent dans leur trentaine ou quarantaine de marathons, mon plaisir peut sembler un peu ridicule, mais je suis ravie et contente de moi (c’est assez rare pour être souligné). En plus je viens de recevoir mon temps, qui n’est pas ridicule étant donné l’inquiétude que me donnait mon mollet droit. Et cette course, quel bonheur du début à la fin ! ! forte émotion au départ, belle énergie ensuite, et ce public qui m’a portée tout au long, pour finir en apothéose sur la porte de Brandebourg. Ah, cette arrivée sous les acclamations de la foule, quel moment grandiose ! je me suis vue en Marie Jo Perec (longueur des jambes et vitesse en moins mais bon, on a le droit de rêver, non ?)
J’en ai encore le chair de poule en y repensant !! Rien que pour cela je ne regrette pas d’avoir fait cet effort sur ces fameux 42,195 km...


 
Mein Berliner marathon : Conseils des « vieux briscards » en tête, j’ai suivi durant les 7 premiers kilomètres un couple dont l’homme semblait avoir de l’expérience (j’ai compris qu’il disait à sa femme « pas trop vite, attention… ») donc je me suis dit « celui-là je peux lui faire confiance, je les suis ». Puis, enthousiasme aidant, je les ai distancés sans trouver d’autre lièvre, j’ai donc lâché tout : cardio, chrono et autre techno, pour laisser mon corps vivre son effort et son plaisir comme le ressentait.
Une petite faiblesse vers le km 16, ouille ! l’angoisse monte légèrement car je ne suis pas rendue encore …Mais grâce à Energix je repars de plus belle, voire même je suis limite en transe, surtout quand je passe devant les tambours et leur rythme qui m’emporte totalement…

Une dame du public s’adresse à moi directement et me dit « super! » Cette attention me touche profondément, c’est cela le public de Berlin : si chaleureux avec chaque coureur, ce soutien permanent me fait chaud au cœur. D’autant que je ne suis pas habituée à de telles démonstrations affectueuses de la part de nos cousins germains…

Seul petit « hic » dans cette organisation sans faille, le faible nombre de toilette au moment où j’ai voulu m’y arrêter vers le km 34.
Cela m’a coupé les jambes durant un moment, mais j’ai réussi à repartir. La fatigue et la lassitude se sont fait sentir au km 38, je pensais avoir largement dépassé les 40…

Puisant loin au fond de moi l’énergie et le mental, j’ai continué en pensant aux paroles de Colette « la Porte de Brandebourg sera pour vous, peut-être pas la 7ème merveille du monde, mais tout comme ». Et bien pour moi ce fut au moins cela cette porte légendaire.
 
Ich bin eine Berlinerin …..et ravie de l’être ! !
Votre nom : Amscap [ Nouveau membre ]
Sujet :


Commentaire :

HTML autorisé : <p> <b> <i> <a> <em> <br> <strong> <blockquote> <tt> <li> <ol> <ul>
-
 Article du Jour

Il n'y a pas encore d'Article du Jour.

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste : amscap@gmail.com
Ce site a été construit avec NPDS, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.