Faute de Terrils, on mange un 10 kil

Date : Jeudi 30 octobre 2008 @ 19:22:07 :: Sujet : CR d'autres courses

Un petit 10 kil parisien au lieu d'un week end des Terrils kikourien
Je fulmine d’être devant mon ordi ce samedi, alors qu’à cette heure ci , je devrais être dans une voiture conduite par un bagnard, filant à vive allure vers le grand ch’nord.Arg, des évaluations, merci Mame Pécresse.
  Que faire de légal pour relâcher toute  l’énergie accumulée? Car je m’étais économisée la semaine précédente, en vue de la kikou chti pride. Il faut trouver quelque chose pour le dimanche, je n’ai pas mis de dossard depuis juin, oui,  il faut se tester, courir.  Puis, je me souviens que l’Institut Pasteur et mon labo distribuent un CD Rom sur l’immunité et les bactéries intestinales, à l’occasion de « la course du souffle ». Les droits d'inscription sont entièrement reversés à l'association Vaincre La Mucoviscidose, c’est la 2eme édition de cette virade de l’espoir. L’affaire est réglée, c’est là qu’il faut que j’aille.  


Grand soleil au Bois de Boulogne. A une minute du départ dans cette petite allée du Jardin d’acclimatation, 619 participants répartis en deux meutes, souriantes mais compactes, se font face à face. En cas de mêlée ouverte, je suis à côté de trois gars plutôt trapus avec/eu un assent du sud/eu, je suis donc bien placée.


 C’est bien le souk au départ, puis le premier kilomètre est fouillouze, mais très vite,  on sort du jardin d’acclimatation pour arpenter des sentiers dont certains en sable. Quel est mon objectif pour cette course ? mmmppppffff shreugneugneu.  Quelle est ma stratégie ? Je décide de me caler sur du 4 min30 au kilo. Je dois tenir.1, 2, 3 nous sommes au bois. 4, 5, Super, j’ai un bon rythme, tout va bien passage au 5ème en 22 et qq.


Entre le 6 et le 7, le couac, mal au ventre, j’oublie- j’oublie-j’ai pas mal-Adrianne-j’ai pas maaal, puis je ralentis. Allo docteur ? Non, apparemment pas une suite de mon opé, ouf, juste un problème digestif, ouik ouik ça spasme. Pourtant je n’ai pas du de bière à la barraque ni mangé eud frites. Bon je ralentis, le point sur le ventre.  


Un ravito béni (sans t car je ne suis pas baptisée), où je bois pas mal pour faire passer le nœud. J’avais emporté mon ipod, moi qui ne cours jamais en musique, c’était sûrement une prémonition. Clic…Thievery Corporation, bien, mais trop mou. Je convoque le Ministry of Sound et le boum boum boum me stimule. Allez c’est reparti.  J’ai perdu du temps. J’applique une méthode d’auto motivation, non pas basée sur la sophrologie, mais qui se résume à « allez mémé on se botte le derrière ». Je suis un peu penchée en avant, un peu comme ce post pseudo intriguant sur le pourquoi courir le buste penché à 10 degrés, sauf que je suis plus proche de 30°.  A la fin du 7ème, sur fond de Tiesto, je suis convaincue-convainCoué que ça va mieux. De 8 à 10 je ré-accélère beaucoup, la machine répond mais j’ai un peu hâte d’en finir. 45’14 à l’arrivée. 


Bon je ne suis pas une râleuse née, mais il faut quand même j’aille tout de suite porter réclamation, car ils nous ont fait contourner les 4 terrils, même celui avec la corde….On avait mis 2h14 l'année dernière avec Le président..


 Je vais en fait voir les animations pour les pitchounes, le tout sous le soleil, je m’assieds et je regarde, je commence à apprécier le week end…Il y a des affiches bien fichues avec la cellule, les chromosomes et les petits schémas expliquant pourquoi un enfant peut avoir la mucoviscidose et ses frères et sœurs non, je ne sais pas qui a fait ces illustrations mais c’est bien.  


J’entends qu’au micro on annonce mon nom suivi de « qui a bien été retransformée en femme et qui donc la 5ème ».. « prions de venir sur le podium ». Ils m’avaient classé en sénior homme.   Mais qu’est ce que je vais aller faire sur le podium? Forcément, tous les bons sont à Paris Versailles. Pas de la coquetterie ou du mauvais esprit, mais les podiums ou les récompenses que j’ai obtenus pour les études, le travail, etc... l'ont toujours été suite à un un travail important voire acharné pour le piano, mais surtout portés au départ par une envie d’excellence, ou de compréhension complète, ou d’harmonie. En course à pied, pffff, rien de cela (encore). 

C’est pour la bonne cause, j’y vais et puis c’est un peu comique, je monte en «ex» homme. Le 3ème Homme (un vrai lui, enfin à priori) me dit que je ressemble bien à une femme, ce qui rassure quand même  mon N’égo.  On nous distribue à tous une même enveloppe d’un institut de beauté Boulogne Billancourt, que j’ouvre pour découvrir diverses cadeaux, dont une épilation « longue durée laser….et d’autres termes que ki m’expliquera genre « fréquence sismique anti redéposition ». Ce qui me fait dire « vous croyez que c’est pour ma moustache ?» tandis que le 3ème homme réplique que « l’épilation maillot, il a bien senti,  lui a manqué dans le dernier sprint ». Ouarf ouarf, ouf, enfin, je rigole un peu. 


Bilan : C’est une course très sympa et malgré le départ type "Stade Toulousain contre Racing", le reste de l’organisation est top. J’ai même eu une casquette jaune Veuve Cliquot, mais depuis deux jours, je cherche  la bouteille... 

Côté pièces détachées :   le souffle et les jambes vont très bien, la plongée et la natation fin août en Australie ont été efficaces pour me requinquer. Je recours, youpi. C’est pas tout ça, je suis inscrite pour le marathon nice cannes!!!

Je rentre me faire un petit sandwich à la sardine, en me disant que là haut, les autres doivent avoir fini la course. Plus tard, pas de couscous kikouresque, mais de très bons sushis…

Un bon dimanche finalement... 







Cet article provient de AMSCAP

L'URL pour cet article est : http://amscap.free.fr/article.php?sid=155